Réveil à 4h30 du matin. Ça pique un peu, mais nous sommes tout excités à l’idée de voir ce gros caillou appelé Uluru. (encore une merveille classée au patrimoine mondial de l’Unesco)

Il se situe juste à côtéIMG_9047 de nous, à un peu plus de 500 km (pour l’Australie c’est la ville d’à côté…). On passe toute la matinée à traverser ce bush qui se résume à une grande ligne droite entourée d’un grand RIEN. On s’arrête faire le plein à une station service, qui est également une ferme de détail d’un million d’hectares où seulement 11 personnes habitent ! L’eau est acheminée au bétail par hélicoptère.

Nous arrivons en début d’après midi à Uluru, la plupart des sentiers sont fermés à cause de la chaleur et il nous est interdit de sortir du bus sans un chapeau et 3 litres d’eau chacun. Ça ne rigole pas avec la sécurité mais on suit rapidement les consignes car on n’a aucune envie de se perdre dans le bush sans eau...

Le guide est top, dynamique il connait bien le site et nous explique pas mal de choses sur la culture aborigène et sur Uluru. Après 2 petites ballades au pied de ce GROS rocher (taille australienne lui aussi ! et à priori bien plus gros sous terre encore, environ 6km de profondeur) et une visite du centre culturel aborigène on va boire l’apéritif et dîner au coucher du soleil face à Uluru.IMG_9091

Encore un petit moment hors du temps à observer ce rocher changer de couleur  au fur et à mesure. L’ambiance est détendue dans le groupe (composé d’un grand mélange de suédois, danois, anglais, chinois, suisses, hollandais) et tout le monde fait connaissance. La chaleur commence enfin à tomber, nous sommes KO, la journée a été longue. On arrive au campement et on découvre notre chambre pour la nuit… c’est donc un… swag.

On s’attend à quelque chose de simple, finalement c’est quelque chose de … très simple 😉 un fin matelas enroulé dans une toile militaire, il IMG_9161suffit de s’y glisser dedans comme un duvet. Notre guide Tom nous prévient que nous risquons d’être réveillés par un serpent ou une araignée (pas de crainte ils ne sont pas mortels, enfin… si, mais pas par le venin, c’est plutôt à cause d’une douleur tellement forte que le coeur peut lâcher. Dans ce cas pas de problème, il suffit de mettre un glaçon sur la morsure et la douleur sera supportable. Ceux du fond là, vous avez bien suivi ? un glaçon. Oui. Dans le désert.) ou encore par un dingo (un genre de chien sauvage…). Rien de grave, nous pouvons nous endormir sur nos 2 oreilles… et puis après tout le réveil est fixé à 4h30 demain matin pour aller voir le lever du soleil à Uluru.

C’est étrange il y a beaucoup moins de monde que la veille au soir, pourtant c’est le moment que nous préférons. Les couleurs sont magnifiques, et évoluent rapidement. On prend le petit déjeuner un peu comme des zombies devant.

Aux premières lueurs du soleil directiIMG_9181on Kata Tjuta à 40km de la. Ce sont des formations rocheuses qui se sont fissurées puis érodées. On entame une randonnée au milieu de ce paysage bien différent d’Uluru. Il fait très beau, le ciel est bleu azur et les roches rouges, les kangourous bondissent, il est 7h30 du matin, il fait déjà près de 30°. La dernière montée est la plus rude mais le point de vue en haut vaut bien le litre d’eau descendu. Pour Anaïs ce sera le coup de coeur, ces rochers rouges tous ronds, le contraste avec la végétation très sèche, le désert à perte de vue et le cIMG_9211iel bleu azur. Une chaleur harassante, mais un tel dépaysement.

L’après midi se passe en grande partie sur la route pour rejoindre Kings Canyon au village voisin (comprenez quelques centaines de kilomètres plus loin sans âme qui vive). On s’arrête entre 2 siestes sur le bord de la route pour arracher quelques branches (enfin taille australienne… donc on arrache et on déracine des arbres en partie déjà brûlés par un incendie précédent) pour le barbecue de ce soir (environ 3m de circonférence le barbec !). Chili con carne et pommes de terre/carottes cuits au chaudron sur les braises. Miam miam.

La soirée ne s’éternise pas, nous sommes encore assommés et le prochain réveil est encore à … 4h30. Youpi on va finir par ressembler à des zombies.

3 h de marches nous attendent et vu la chaleur àIMG_9361 6h du matin on ne regrette pas un réveil si matinal ! Manu a le genou bloqué suite à la marche d’hier et boîte à chaque pas. La première montée est bien raide et nous amène en haut du canyon : trop frustré de s’arrêter en bas et de louper ce point de vue il serre les dents et grimpe comme un cabri 🙂 Encore une fois aucun regret, la vue est spectaculaire et à un côté lunaire. Cette randonnée nous fait traverser ces paysages originaux creusés par la roche elle même, un recoin est appelé le jardin d’Eden car c’est le seul endroit où l’eau arrive à rester et où une végétation dense pousse. Cette marche nous décrasse, on le sent bien.

3 jours, 3 réveils à 4h30 du matin, 2 nuits à la belle étoile, 40° de moyenne, pas de clim’, 3 sites merveilleux ! C’est quand même top un tour du monde 🙂

HélIMG_9316as après quelques mois de voyages nous sommes obligés de constater que nous sommes bien mous. Perdre du poids c’est bien beau, mais nous avons tous les deux perdus du muscle et ça nous inquiète pas mal pour notre programme des prochains mois où nous avons prévu pas mal de randonnées.

Le challenge est lancé jusqu’à la fin de notre séjour en Australie c’est GRANDE ballade (oui des ballades taille australienne de plusieurs kilomètres) tous les jours.

Oserais je nous imposer quelques séances d’abdos et quelques footings ?

Vous aurez remarqué que nous postons beaucoup moins d’articles depuis que nous sommes en Australie. Il y aurait clairement matière à écrire beaucoup plus mais nous n’avons que rarement accès à internet contrairement à l’Asie. Étonnant mais en Asie malgré une connexion un peu lente, nous avions accès à internet absolument partout. En Australie les connexions sont bonnes mais les restaurants et bars ne sont pas tous équipés de free wifi. Certains lieux veulent nous faire payer 2$ pour 15 minutes et les campings n’ont quasiment jamais de wifi. Nous profitons donc d’être logés chez Sophie ou dans des auberges pour vous écrire.

Nous nous envolons pour quelques jours à Sydney avant de remonter en van jusqu’à Brisbane et nous sommes certains que pleins de nouIMG_9082velles aventures nous attendent.

Informations pratiques :

– Tour organisé 3 jours/ 2 nuits + 2 nuits à Alice Lodge backpacker avec Rock tour 379 $/pers. On vous le conseille. Bonne ambiance. Guide attentionné, gentil, repas corrects, nuits à la belle étoile en swag, groupe de 21 personnes maxi, et on n’a pas besoin de conduire ! Nous avons réservé par Alice lodge pour avoir 2 nuits en plus.

http://www.therocktour.com.au

5 réflexions au sujet de « 3 jours au milieu du bush. Bienvenue à Uluru. »

  1. Il faudrait ralentir le rythme et ménager vos muscles si vous voulez aller jusqu’au bout de votre aventure .
    Peut-être y a-t’il un dromadaire dans le coin pour poursuivre vos randonnées.

    Gros bisous

  2. Après quelques jours (semaines) sans vous lire faute de temps je reprends maintenant le cours de vos aventures et vraiment WAHOU!!! Que de splendeurs c’est juste impressionnant! Amusez vous bien les amis te ne martyrisez pas, vu d’ici vous êtes magnifiques et ne semblez pas “mous” du tout!!

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.