Arrivés à Bangkok, nous sommes remontés et prêts à repartir dans l’aventure après ce qui nous a semblé être un doux mois de vacances en Indonésie. On commence fort en décidant de délaisser le taxi pour prendre le bus public pour aller à notre auberge de jeunesse. Il nous faudra prendre un premier bus, puis un second et c’est en faisant ce changement qu’on se rend compte qu’en Thaïlande l’alphabet n’est pas celui que nous connaissons et que même à Bangkok, les Thaï ne parlent pas tous anglais… loin de là. Avec quelques signes et un grand sourire ils nous aident gentiment à trouver notre chemin.IMG_3669
1er diner dans la rue chez une petite mamie, et on se régale de notre 1er pad thai et d’un sweet and sour chicken.

Ambroise, un ami de Manu, de passage à Bangkok à ce moment, nous rejoins avec sa femme, Nuut, une Thaï qui vit ici. Nous allons visiter le Royal palace et les temples environnants et finissons la journée autour d’une table de billard à boire une bonne bière (nettement meilleure qu’en Indonésie !). Passer une journée avec une Thaï qui négocie pour nous et connait la ville est très agréable il faut dire !

Côté visites, nous ironsIMG_3733 visiter la maison de Jim Thompson, puis Wat Pho qui regroupe un ensemble de temples, très réputé pour son bouddha allongé de 65m de long. On se fera une ballade en bateau sur le Chao Praya où nous rencontrons par hasard les Optimistic Travelers (Anaïs les suit depuis leur départ de Paris : ils font le tour du monde en 80 jours sans argent).

Un peu fatigués par la circulation intense, le bruit incessant de la ville de Bangkok, nous allons nous reposer en regardant les sportifs faire leurs exercices au parc Lumphini où des appareils de musculation sont mis à dIMG_3810isposition et nous assistons à un cours de gym où des centaines de personnes enchaînent des chorégraphies au rythme d’une musique très dynamique ! La séance se termine à 18h, heure de l’hymne national, où tout le monde, arrête de marcher, se tient debout, docilement. Sans juger, nous restons quand même abasourdis de voir que la ville entière s’arrête durant 2 ou 3 minutes, le temps que l’hymne résonne depuis des hauts parleurs installés un peu partout en ville (du moins autour du parc Lumphini). Nous dinons dans le quartier chinois très animé de notre premier mango sticky rice (réussite) et de durian (pas réussite).

Nous avons épuisé notre stock de livres et n’avons pas de guide pour l’Asie du Sud Est, donc nous avons l’idée d’acheter une liseuse électronique, nettement plus légère. Nous allons au MBK center, un centre commercial de 2 500 boutiques puis au Pantip Plaza, un centre commercial de 7 étages uniquement consacré au matériel informatique, mais sans succès. Les Thaï, pourtant très friands d’électronique, ne sont pas très orientés sur la lecture, même sur une liseuse… Finalement nous échangerons un guide du routard sur la Thaïlande à notre auberge contre quelques romans.

Après le IMG_3680shopping (on a quand même trouvé quelques tee shirt), notre dernière soirée à Bangkok sera à  Nana Soi, le quartier “chaud” de la ville, très réputé pour son tourisme sexuel. Nous nous attendions à voir ce que beaucoup de blogs racontent, des gros américains avec une mineure au bras. Nous n’en voyons pas, par contre nous voyons des parents occidentaux et asiatiques amener leurs enfants dans les bars à hotesses. Etrange…
Nous pensions découvrir un quartier beaucoup plus grand, étant donné tout le battage qui est fait à ce sujet, mais en fait le quartier chaud en question se résume à une petite place regroupant une vingtaine de bars, cela dit c’est assez peuplé et le choix de femmes (ou lady boy) est assez vaste !

Demain départ pour Kanchanaburi…

Informations pratiques :

1 € = 40 bht

– Bus A1 à l’aéroport vers le centre ville : 30 bht contre 400 en taxi.

– Taxis : TOUJOURS demander le “metter”. C’est beaucoup moins cher quittes à en essayer 5 ou 6 avant d’en trouver un qui accepte.

– bateaux publics sur le Chao praya : 15 bht. Ils traversent toute la ville et s’arretent régulièrement. Un bon moyen pour se dépalacer sur bangkok pour pas cher

– Auberge de jeunesse Bewel à 10 min à pied de Kaoh san road mais sans le bruit et les prix touristes de cette rue. proche des principaux temples de la ville, et de la rivière. Par conter assez éloigné du métro.

– prix moyen d’un plat dans une roulotte de rue : 40 bht.

– cours de gym au parc lumpini : gratuit à 17h.

4 réflexions au sujet de « Bangkok la bouillonnante »

  1. sawaddi khrap ,les amis , la maison de Jim thompson est magnifique un jardin de paix dans la ville , si vous avez le temps faites un tour à la tower baiyoke sky hotel au dernier étage il y a une vue vertigineuse en buvant un wisky thai !! clo

    • Bonjour, oui on a adoré cette maison, on y aurait bien passé quelques nuits ! merci pour les conseils sur la tour mais comme on a un peu de retard sur les articles, nous en sommes partis il y a déjà 2 semaines ! Nous y retournerons peut être pour Noel. Demain direction Chiang rai puis le Laos dans la semaine. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.