Une haveli

Une haveli

Après notre première nuit dans un bus sleeper (couchettes pour 1 ou 2 personnes fermées par une petite vitre), nous arrivons à 6h du matin à Bikaner.
Quel étonnement : 10 rickshaw et un rabatteur nous attendent ! Nous en suivons tout de même un qui nous propose une chambre chez son oncle, vraiment pas très chère et elle aurait un jardin ! Effectivement la maison est très jolie avec un charmant jardin et salon de jardin, roof top et une grande chambre. On est KO par le voyage donc on restera ici. Notre compagnon se présente comme étant étudiant en histoire, en vacances actuellement et n’ayant rien de mieux à faire que de rester avec nous
Il se propose pour nous faire visiter la ville l’après midi, gratuitement. On commence un peu à connaître l’Inde et malgré sa sincérité apparente et sa gentillesse, on reste un peu sur nos gardes quand même, le côté “gratuit” nous semble un peu louche… On essaie malgré tout de faire confiance et d’arrêter d’être méfiant, après tout ils ne sont certainement pas tous rabatteurs !

Nous visitons donc les très jolies petites ruelles de Bikaner où nous trouvons des dizaines de havelis (maisons de riches commerçants avec des façades sculptées), puis un marché d’épices où on essaiera de nous vendre du safran (c’est beaucoup moins cher qu’en France, c’est pas lourd à transporter, ça fait un beau cadeau, blablabla…)
IMG_0713Notre ami nous raconte que son père tiens une usine de fabrication de tissus et nous propose de nous faire visiter. Pourquoi pas effectivement… Et là… rien à visiter, mais on est bon pour une présentation d’une vingtaine de nappes, housses de couettes, écharpes… On ne sait jamais au cas ou on pourrait vouloir transporter une nappe de 3 m de long pendant notre tour du monde …
Anaïs fait un essayage de sari et finalement craque sur une étole (en pseudo pashmina, poil de chameau et bébé chameau réunis …).
La soirée se passera sur le joli roof top de la maison à organiser notre voyage dans le désert à dos de dromadaire. Après avoir bien négocié les prix avec “notre ami”, nous nous décidons sur une journée entière et une nuit dans le désert. On se dit qu’on ne refera pas ça pendant notre voyage.
Nous sortons de cette journée un peu mitigés, d’un côté nous sommes contents d’avoir passé un moment avec un indien et découvert cette vieille ville très jolie et d’un autre on a l’impression un peu amère d’avoir suivi un rabatteur dans les différentes échoppes de ses amis. On essaie de passer outre et on se concentre sur notre journée de dromadaire qui nous attends !

I’m a lonesome cowboy…

Anaïs est la première à monter sur la bête. Quelle tranquillité perché tout là haut. Une heure plus tard, Manu monte a son tour, on a tous les 2 le sourire jusqu’aux oreilles comme des gosses. On croise des bergers et des enfants qui nous font des grands bonjours avec de magnifiques sourires. On déjeune au milieu du désert. Enfin le désert à l’indienne se situe entre 2 routes et des lignes électriques, mais je crois que dans ses moments là on ne voit que ce qu’on a envie de voir c’est à dire les beaux paysages, les antilopes et renards du désert. Le chamelier nous prépare un déjeuner typique (avec environ 30cl d’huile pour 3 : la sauce était onctueuse …) et on se repose un peu à l’ombre d’un arbre aux heures les plus chaudes de la journée.
Après la sieste, notre chamelier, accompagné d’un berger, se mettent à regarder un film sur leur téléphone. On commence à se poser des questions à propos du film… Et quelques minutes plus tard, on en est sûrs, c’est un film pour adultes. Le chamelier et son pote berger sont en train de regarder un porno à 3 mètres de nous ! L’Inde sait nous surprendre un peu plus tous les jours…

IMG_0891Nous reprenons la route à dos de dromadaire vers un campement pour la nuit. Nous sommes à la fin de la période des moussons et c’est sous une bonne averse (déluge) que nous arriverons dans ce campement, la nuit à la belle étoile s’envole, nous serons dans une jolie petite hutte. Même repas que le midi… nous nous couchons tôt car il n’y a pas d’électricité dans le camp.
Réveil à la lumière du soleil, bon petit déjeuner autour d’un chai (thé au lait indien) et retour sur Bikaner en charrette et dromadaire.
Malgré ces petits désagréments nous garderons de très belles images en tête et l’impression d’avoir vécu une belle aventure.
Nous quittons Bikaner en train direction Jodhpur…

18 réflexions au sujet de « Bikaner à dromadaire »

  1. Le récit de vos aventures commençait à nous manquer. Chaque jour réserve des surprises.

    Bonne continuation.

  2. coucou! ca me rappelle tellement notre aventure en inde!je pense que le cote méfiant tu l’auras tout du long mais c’est le jeu, nous étions constamment sollicite, c’est le charme de ce pays ^^ !!;) mais il y a tellement de bonnes choses qu’on oublie vite ses petites mésaventures !!au fait nous partons ds 1 an et demi faire également notre tour du monde! t’auras plein de bons plans a me filer!! biz et superbes photos!!

      • on devait le faire un peu plus tard par rapport aux finances mais en voyant ton blog on a vite changer d’avis, je vais devoir travailler comme une dingue mais c’est pour une tres bonne raison!!
        on a une petite idee : inde du nord (ladakh ), thailande , vietnam , laos , cambodge , indonesie , papouasie , costa rica , perou , bolivie ,chili! on zape l’australie a mon plus grand regret mais le budget risque d’etre serre!! jai hate en tout cas!! vous restez combien de temps en inde??

        BIZ

        • On est repartis de l’Inde, les articles ont un petit temps de décalage 🙂 On vient de passer 4 jours à Kuala Lumpur et on part demain à Singapour.
          On a fait un mois en Inde, mais honnêtement, c’était dur, ça se ressent un peu dans nos articles je pense. Mets toi en tête que l’Inde est sale, très sale, et bruyante. Cela dit c’est sympa, la culture est complètement différente. Le ladakh je pense que c’est très bien, tu es plus dans les montagnes, nous c’est ce qu’on a préféré, en allant vers Dharamsala, mais on est pas allé jusqu’au Ladakh. C’est une autre Inde encore, plus calme sans doute que ce qu’on a vu.
          Pour les autres pays j’espère que je pourrais te donner quelques conseils !
          Question budget tu fais vraiment des pays pas chers, donc tu devrais t’en sortir pas trop mal. Utilise ce site : http://planificateur.a-contresens.net, si on l’avait découvert avant, ça nous aurait sauvé beaucoup de temps !

          • gab a fait l’Inde du nord ( Rajasthan )et on a fait ensemble l’Inde du sud , et j’ai adore ce pays , je pense que c’est quitte ou double!! en tout cas il y a une différence de mentalité entre le nord et le sud , apparemment dans le nord ils sont un peu plus insistant!!
            merci pour le site !je vais aller jeter un coup d’œil!!
            j’ai hâte de lire les autres articles, ca me fait voyager en attendant mon tour :)!!
            biz

    • Pas besoin d’être discrets en Inde, ils adorent prendre et être pris en photo ! Ils sont extras pour ça. je pense régulièrement à toi, tu ne saurais plus ou donner de la tête avec toutes ses scènes du quotidien tellement déroutantes.

  3. Nous nous étions habitué à suivre vos péripéties, et c’est avec joie et impatience que nous nous vous retrouvons et échangeons sur vos anecdotes.En effet qui aurait pu penser que perdu au milieu de nulle part, bowlywood régnait.Trop fort!

  4. Je vous croyais parti en Malaisie !!! Le magasin de tissu me fait rêver, moi qui aime bien ces univers d’étoffes…en plus les couleurs sont superbes,et il doit y avoir de la soie…. les indiens sont de bons tailleurs, vous n’avez pas testé ?
    Pas trop de pluie , ni d’inondations ?
    A bientôt , bisous de nous deux

      • Côté tailleur, Manu a hésité à se faire faire un costume et effectivement beaucoup de soies et de beaux tissus mais je pense qu’il faut être un peu connaisseur. Côté pluie, pas d’inondations et on a de la chance il n’a plu que lorsque nous étions dans les transports. On a quand même eut un bel aperçu d’une averse de mousson dans le désert ….

  5. Ah la vache!!! qu’ils sont beaux ces dromadaires…. et ceux qui sont dessus aussi, bien sûr.
    C’est bien d’être positifs et de profiter de tous ces moments magiques, même si parfois la mauvaise influence occidentale pointe son nez….ou autre chose d’ailleurs.
    Bon vent nos globes trotteurs préférés et merci pour ce Cyber voyage.
    Bises

  6. Des photos toujours aussi belles et qui donnent envie de partir…
    J’ai oublié de t’envoyer un bon de commande pour avoir de jolies nappes, quel dommage ! cela nous aurait tellement fait plaisir !!!!
    Je te promet de répondre à tes nombreuses questions en fin de semaine, car il y a beaucoup à dire.
    Continuez à nous faire rêver.
    Des bises

    • Oui je pense que ses beaux tissus auraient pu donner du style au restaurant, maintenant il ne faut pas être trop regardant sur les finitions…Sinon je bois de super jus de fruits frais chaque jour et vraiment il faut une centrifugeuse au lycée !!!

  7. Vraiment très heureuse pour toi Emmanuel que tu te sois lancée dans cette magnifique aventure avec ta chérie. C’est formidable de pouvoir vivre à deux une expérience comme celle-ci. Prenez le temps de bien apprécier chaque moment et profitez-en un max !
    Gros bisous à vous deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.