Après quelques semaines d’effoIMG_0401rts en randonnée entre 2000 et 5000 m d’altitude, un programme chargé de pisco sour et poissons grillés nous attend à Ica sur la côte péruvienne.

On quitte la cordillère des Andes pour arriver -après 18h de bus, un classique dorénavant- dans la petite oasis de Huacachina. Collée à la ville d’Ica et pourtant entourée de dunes de sable, elle s’est développée autour de 2 activités :IMG_0416

le Buggy et le Sandboard !

On embarque donc quasiment illico dans un buggy avec un chauffeur bien décidé à nous en faire voir de toutes les couleurs. Les moteurs vrombissent, nous enfilons nos plus belles lunettes, et c’est parti pour une heure de cabrioles dans les dunes de sables. On « bouffe » littéralement du sable et on adore ça !

Il nous dépose enIMG_0441 haut d’une dune pour nous entrainer au sandboard (surf sur du sable). On regarde cette planche avec méfiance quand il nous dit de nous allonger dessus la tête la première.

Ca descend bien, les sensations sont bonnes, on en redemande ! On enchaine 6 descentes de plus en plus hautes et de plus en plus rapides 🙂

Une journée suffira pour faire le tour de cet oasis, mais on en repart bien contents !

Ica est connue pour sa production de pisco. Impossible de partir sans visiter les bodegas et goûter aux vins et piscos locaux. Depuis le Chili nous sommes fans du pisco sour (Pisco, citron, blanc d’oeufs, sucre, glaçons).

Le lendemain direction les Islas Ballestas (autrement IMG_0529nommées les Galapagos du pauvre) et le parc national de Paracas. 30 minutes de hors bord nous font découvrir ces petites îles recouvertes de millions d’oiseaux, loups de mers et surtout de pingouins d’Humbolt.

Nous les avions loupés en Patagonie alors nous sommes trop contents de les rencontrer ici !

Nous sommes également fascinés en voyant des lignes d’oiseaux de plusieurs kilomètres partout autour de nous. Le nombre d’oiseaux est réellement impressionnants et on comprends qu’une partie de l’industrie ici concerne la récolte du guano, utilisé comme engrais.

L’après midi on part vers le parc national, immense désert de 35 000 hectares. Dunes de sable, falaise, sable rouge et journée en compagnie d’un sympathique italien.IMG_0624

Après un passage éclair à Pisco, on part pour Lima pour fêter la fête nationale. Un peu raté, nous sommes KO, Manu est malade et la ville est vide pendant ce week-end prolongé. En fait, les locaux nous apprennent que tous les péruviens quittent Lima pour aller dans les autres villes pour la fête nationale… C’est pas grave, on se repose un peu avant notre dernière étape : La cordillère blanche.

IMG_0457Informations pratiques :

1€ = 3,5 soles

  • Les hôtels sont assez chers à Huacachina, nous ne vous conseillerons pas le nôtre qui était plutôt glauque mais vraiment pas cher… Hôtel +   buggy et sandboard pour 2 : 110 soles (35 soles buggy/pers)
  • On a prit un taxi pour visiter 2 caves et nous ramener à Ica : 50 soles
  • Ballade en hors bord et parc national : 90 soles pour 2 plus 36 soles de taxes…
  • Collectivo Ica jusqu’à la gare Soyuz le long de la route principale : prendre un collectivo pour 3 soles pour 2.    5 fois moins cher qu’un taxi !
  • Ica – Pisco avec la compagnie Soyuz : 4 soles/pers
  • Pisco – Lima avec la compagnie Soyuz : 20 soles /pers
  • Bus Miraflores – centre ville, gare routière, stade  : ligne 301.     1.2 soles/pers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web