Pour nous, envisager un tour du monde sans l’Australie, c’était comme faire un demi tour du monde. Ce pays est si loin de la France qu’il est difficile d’y aller juste pour une ou deux semaines de vacances. Ce voyage était l’occasion rêvée d’y passer un peu de temps et de s’attarder sur ce pays-continent.

6 semaines à vadrouiller dans un pays 14 fois grand comme la France (on peut y mettre l’Europe, le Japon et la Nouvelle Zelande réunis !), vieux (jeune) de 200 ans et habité par seulement 22 millions d’habitants.

Le choc a eut lieu dès notre arrivée à Perth, des grandes routes sans klaxon, de jolies maisons, de jolis jardins, des supermarchés, de jolis restaurants, des gens qui font du sport partout. Tout cela nous l’avions perdu de vue ces 5 derniers mois.

Nous avons été un peu euphorique leIMG_7776s premiers jours, faire des courses, se faire à manger, dormir chez quelqu’un dans un bon lit propre et confortable. pas de check-in ni de check-out, pas de bus à prendre… Le repos total !

Nous avons prit rapidement la route vers ce qui fut finalement notre gros coup de coeur : Margaret river et la côte entre le cap Leuwin et le cap Naturalist. Des falaises, une mer émeraude, d’immenses plages à perte de vue, des grandes maisons magnifiques, de bons verres de vin et de bons repas.

IMG_8758Ensuite direction le nord de Perth, où nous avons commencé à comprendre ce que c’était que d’avoir vraiment chaud (46°), d’être au milieu de rien (genre prochaine ville à 300km), et de chercher de l’eau partout (parce que tu ne veux pas payer 6€ ta bouteille d’eau !). Les paysages changaient moins rapidement mais la route valait vraiment le coup car nous sommes arrivés dans la magnifique Shark bay. Logés au camping de Monkey Mia, nous avons nagé avec des dauphins et des pélicans ; nous avons aussi découvert le parc national François Perron (patrimoine mondial de l’UNESCO) : paysages, faune (requins, tortues, raies..), flore, tout ici y est exceptionnel. Merci à notre compère Gary, notre super 4×4 qui a réussit à merveille l’étape de conduite dans du sable mou.

Nous avons rejoint Sophie à Perth fin janvier pour la fête nationale et IMG_9161un feu d’artifice grandiose de 30 minutes, avec des accrobates en ski nautique sur le lac juste devant nous. On a profité de son accueil, de sa fille adorable et de sa connaissance du pays.

Les 3 jours à Uluru ont été érintants et fatiguants mais nous ne regrettons pas d’avoir fait le détour par Alice Springs et Uluru. Notre coup de coeur aura été pour les Olgas (Kata Tjuta) et ses rochers rouges tout ronds au milieu du désert.

Le dernier vol sur le territoire ausIMG_9486tralien nous dépose à Sydney. Un super programme concoté par Sophie, et Kathy qui nous accueille nous permet d’apprécier au mieux la ville. On passera quand même beaucoup de temps autour de l’opéra 😉

Après quelques jours de break il est temps de reprendre la route dans notre van de location. C’est parti pour des randonnées dans les Blue Mountains, là encore, spectacle grandiose. Manu chute sur le dos, on a des courbatures et on se fait manger par des sangsues ! C’est pas grave c’est pas ça qui nous arrêtera !

Coup de coeur pour Nelson Bay IMG_9895même si nous n’avons pas vu les dauphins. Nos journées passent tranquillement entre la route, les ballades sur les plages et les pauses pique nique. Les paysages sont moins saisissants sur cette côte, qui est nettement plus habitée. On ferait presque nos difficiles… On a bien aimé se laisser porter par le temps à Nimbin, petit village hippie perdu dans les collines. Les derniers jours auront été pluvieux, très pluvieux avec un cyclone pas très loin au dessus de nos têtes. L’accueil de Marie à Brisbane dans son appartement nous réchauffera et nous requinquera pour préparer au mieux notre arrivée en Nouvelle Zélande.

Ce qui nous a marqué :

– La grandeuIMG_8783r, l’immensité et le côté désertique que nous n’avions jamais vu
– La diversité des paysages : déserts, forets, montagnes, collines, plages immenses, petites criques, barrières de coraux…
– Le sable rouge de Shark Bay, le sable jaune des Pinnacles… Les sols hauts en couleurs de l’Australie
– La faune sauvage : les kangourous sur les bords des routes, mais aussi les dingos, les wallabies, les koalas, les “dragons”, les émeus dans les campings…
– Le côté cool des australiens, le bien être qu’ils dégagent et la facilité qu’ils ont à se parler quand ils ne se connaissent pas (touIMG_9851t le monde, y compris les caissières des supermarchés demandent toujours “bonjour, comment ça va aujourd’hui ?”, et restent volontiers à papoter)
– Tout est carré et propre ! C’est très agréable après quelques mois en Asie. A l’inverse, beaucoup de panneaux d’interdictions, de mises de garde, d’amendes éventuelles… Ce côté là, très présent, nous a oppressé.
– L’architecture et l’influence anglo-saxonne omni-présentes
– La chaleur assomante dans les déserts, et les millions de mouches dans l’Outback. Prévoyez un chapeau “mouchtiquaire”.
– L’immensité des paysages … et des routes !

Il se dégage une énorme énergie positive de ce pays, on sent que tout y est possible. Est ce lié au fait que le pays soit immense ? Au fait qu’il soit tout jeune ? Ou à la gentillesse et à la simplicité de ses habitants ?

Bilan financier par personne pour 44 jours :

Attention notre budget est tronqué car nous avons été logés à Perth et à Sydney (10 nuits environ) et un véhicule nous a été prêté durant 2 semaines à Perth.

Transports : location van + assurance, tickets de bus, taxi

Nourriture : courses en supermarchés ou marchés locaux, une bouteille de vin de temps en temps et 2 ou 3 petits restaurants (pizza, fish and chips)

Activités : parc nationaux, 3 jours à Uluru

Extras : cigarettes, cadeaux…

Hébergement : campings, AirBnb

Total en dollars Total en euros Moyenne / pers / jour
Transports $759 523 € 11,89 €
Nourriture $489 337 € 7,66 €
Activités $413 284 € 6,47 €
Hébergement $160 111 € 2,51 €
Extras $118 81 € 1,84 €
Essence $322 222 € 5,05 €
Total $2 260 1 558 € 35,42 €

2 réflexions au sujet de « Australie : Bilan »

  1. hello, les riders, voilà des biens des états et conceptions que nous apprécierions certainement beaucoup si vous nous les ramener.
    il va falloir commencer à vous re-habituer à lever le coude, car vous êtes attendus pour nous compter tous cela et encore plus……
    N’oubilez pas de dire bonjour aux all black’s.

    • On a hâte de se réhabituer à lever le coude ! Pour l’instant on découvre les vignobles australiens et néo zélandais qui se défendent pas mal 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.