Beaucoup plus large IMG_7007que la Quebrada de Cafayate, et plus connue car elle fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco, elle nous parait pourtant au premier abord moins impressionnante que cette dernière. Nous flânons dans quelques villages aux heures les plus chaudes de la journée, nous souffrons un peu du mal de l’altitude et on se retrouve tous avec un joli mal à la tête. On s’achète donc un sachet de feuilles de coca (la plante utilisée comme base de la cocaïne) et on se met à mâchouiller ça.

Quand ça va un peu mieux, on reprend la route pour passer le tropique du capricorne et on se perd dans des chemins qui nous révèlent de belles surprises et le soleil de fin d’après midi révèle les couleurs tant attendues.

On IMG_7098dort à Purmamarca connue pour sa Quebrada aux 14 couleurs. Nous y trouvons la plus jolie chambre du séjour dans une famille. Le lendemain matin on découvre cette magnifique quebrada, un dérivé du beige au rouge assez hallucinant.

Un petit shopping dans le village et nous reprenons la route pour passer notre premier col à 4170m d’altitude ! On se sent comme des petits vieux à marcher au ralenti et à faire des mouvements super lents. Le manque d’oxygène se fait bien ressentir.

Nous arrivons aux salinaIMG_7246s grandes, un salar de 120km2 à 3350m d’altitude. Une miniature face au salar d’Uyuni où nous serons dans quelques temps, mais nous sommes quand même sous le charme car ce sont les premières que l’on voit : ciel d’un bleu profond, le soleil qui tape dur, le blanc immaculé des salines et le côté désertique des montagnes au loin et surtout un super terrain de jeu pour prendre des photos 🙂

Nous rentrons par les petites routes jusqu’à Salta ou la végétation réapparait. Nous n’avions pas vu d’arbres depuis une semaine ! Nous sommes KO de cette semaine en road trip, il a fait chaud puis froid, nous sommes tombés en panne avec la première voiture mais je crois qu’il nous restIMG_7223era de très belles images en tête entre nos premiers cactus, les déserts, la dégustation de vin, les montagnes à 6000m, le col à 4000m, les couleurs, les étendues à perte de vue et la gentillesse des habitants...

Nous nous posons 2 jours à Salta pour visiter un peu plus cette ville, assister à une messe et visiter un musée avec des enfants momifiés depuis 500 ans… et manger ENFIN une parilla : Manu et papa se sont partagé 6 morceaux de viande chacun entre steak, cuisse de poulet, côte de porc, saucisse, ribs … pendant que maman s’englouti une énorme entrecôte ! Et tout ça avec seulement 1/2 tomate en garniture : on est carnivore ou on ne l’est pas ! En Argentine la viande c’est sacré. On avoue avoir eu un peu de mal à finir… la tomate.

Bien reposés nous prenons le bus pour le Chili et le désert de San Pedro de Atacama avec quelques cols à plus de 4500m et des paysages assez lunaires…

5 réflexions au sujet de « La quebrada de Humahuaca : entre montagnes et salines »

  1. Attention ça devient inquiétant !, c’est certainement la coca qui vous donne du ressort comme cela ! Les séances ” photos de familles” promettent d’être animées et physiques !…
    Bisous de 2 jaloux !

    • et pourtant avec cette altitude, nous étions tout essouflés entre chaque saut !
      Maintenant que tu es tout réparé on va s’appliquer à donner un coup de peps aux photos de famille 😉

  2. Nous, on revient des salines de Guérande, c’est moins impressionnant
    Mais il y a la fleur de sel, tout un programme
    Amicalement YANN

    • Je crois que je donnerais cher pour un bon poisson avec un peu de fleur de sel dessus ! car ici c’est poulet frit-riz-frites à tous les repas… la gastronomie bolivienne a quelques progrès à faire…

Répondre à tonton moustache Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.